Accueil > Club sportif

Club sportif

L' EBSC concède le nul

En recevant Haute Brevenne, les joueurs de l EBSC , qui savaient qu il faudrait batailler avec un adversaire contre qui pourrait se jouer le maintien…et qui tenaient à confirmer le résultat acquis à Auxonne, peuvent nourrir quelques regrets mais aussi se satisfaire de la tournure des évènements.. le triple Chevigny Curci Léty , comme le double Ricadat Aurenche , enlevaient facilement leur match sans laisser de bonus. En simple, Guerpillon perdait le fil d’une partie qu il dominait en relançait Michon sur une boule longue déplaçant le but alors qu’il avait la marque en lui  donnant 3 points . Michon auteur d’une belle partie ne lâchait plus rien tant au tir qu’au point et enlevait la partie 13 à 8 sans laisser de bonus. Payebien, moins bien au point qu’au tir et  lançé pour la première fois en combiné s’inclinait en sauvant un point de bonus 16 à 20. score du premier tour : 7 à 6

Guerpillon décrochait un point de bonus en prog avec 29 touches contre 33 pour Bataillon et le relais Chevigny Ricadat  ne laissait aucune chance  à ses adversaires avec 37/51 contre 20.. score 11 à 9

Au tir de précision les 4 tireurs  réalisaient des prouesses avec 26 pour Michon qui enlevait sa manche face à Alibert qui voyait ses tirs échouer pour un cheveu..et Blanc avec 20 points se faisait battre par Cochard qui avec un dernier but totalisait 22 points   score 14 à 13

Les 2 courses voyaient chaque club enlever une manche sans laisser de bonus et on abordait le dernier tour sur le score de 17 à 16 pour les bonbis.

En laissant 2 bonus lors de leur victoires en triple, Alibert Chevigny, Curci et Léty 13 à 11 et en double , Aurenche Cochard 11à 9, mais n’en prenant qu’un avec la défaite de Guerpillon en combiné 15 à 17 puisque Crépin s’inclinait 5 à 13 face à Michon, les bonbis permettaient à Haute Brevenne de revenir à hauteur 24 à 24.

Un nul qui doit satisfaire  les 2 équipes puisque dans les derniers triple et doubles décisifs  chaque équipe aurait pu enlever la partie ou empêcher  la prise du bonus…

En enseignement, le coach Louis Curci , déçu de ne pas avoir vu ses troupes enlever ce match important, qui a testé de nouvelles formules a la confirmation que les bonbis peuvent espérer en course avec le relais, que les difficultés seront toujours là en prog sans   Rambaut ou Percepusse, au moins pour décrocher ces bonus devenus importants, qu’en combiné la présence de Trébuchet est indispensable mais aussi que les épreuves de trad seront plus difficiles à enlever chaque équipe présentant désormais des joueurs aguerris…